La mobilité intra-régionale est une dynamique d’intégration des économies et des peuples dans la CEDEAO. La population Ouest-africaine s’estimant aujourd’hui à plus de 300 millions d’habitants est l’une des populations au monde ayant une forte densité en termes de mobilité. Si cette mobilité est intégrée comme une variable économique potentielle à valoriser  dans les économies des pays de l’Espace, la population de l’Afrique de l’Ouest  envierait moins les pays où la migration africaine afflue le plus. Mais, pour rendre bénéfiques la migration et la mobilité dans les Espaces CEDEAO et UEMOA, d’énormes défis restent à relever, à savoir entre autres : les tracasseries routières et frontalières ; la méconnaissance par la population mobile majoritaire les dispositions régionales qui régissent la circulation des personnes, des biens et des capitaux ; les abus des forces de contrôle et de régulation des mouvements migratoires ; l’insuffisance des moyens et politiques des instances régionales à intervenir dans les frontières et les axes routiers de la Communauté etc.

La lecture de ce rapport de l’OPA (Observatoire des Pratiques Anormales) vous en  édifiera  mieux.