L’idée de création de HUMAN-HELP a germé bien avant les événements de Ceuta et Melilla. Mais, l’organisation obtint son récépissé de l’Etat malien, le 08 Septembre 2006 sous l’immatriculation 0169/MATCL-DNI.

L’ONG a souhaité être au cœur du phénomène migratoire. La ville de Nouadhibou étant à l’époque une zone de transit très dense des migrants africains à destination de l’Espagne, l’organisation s’y était exportée où elle initia son tout premier projet sur la migration pour lequel  elle obtint le soutien du Consulat d’Espagne à Nouadhibou.

Six ans après sa naissance et après avoir réalisé maints projets, l’ONG a signé un accord-cadre avec le gouvernement de la République du Mali sous le numéro 01256 du 28 Février 2012.

L’idée sous-jacente de la naissance de l’ONG va du principe de l’interaction de la question migratoire avec d’autres aspects de développement à la considération de cette dernière comme une alternative à certains problèmes du sous-développement. En effet, si nous considérons la migration comme une solution à des problèmes socioéconomiques, culturels et politiques, elle doit être inscrite dans une optique de gestion. Ainsi, loin de combattre le phénomène migratoire, HUMAN-HELP se propose de le gérer en le transformant en un outil de développement.